Miilitants écologistes ariégeois ou d’Ariège-Portraits  
Montagne-protection.org/ Accueil-->militants écologistes ariégeois ou d’Ariège-Portraits - page 1                                                                                   Protection de la Montagne, de la Nature et de l’Homme 
   
                                                                           
 
ARIEGE-PYRENEES, MONTAGNE MENACEE !
Protection de  la montagne ariégeoise, dans l’intérêt même des populations locales 
 
Qui sommes-nous?
                                                          Bas de page 
Militants écologistes portraits ,page1-format PDF 
 
L’individu est conduit par une main invisible à remplir une fin  qui n’entre nullement  dans ses intérêts ( Adam Smith- Économiste... ) 
 
 
 
 
 
 
 
 

Station de ski de GUZET-NEIGE PROJET D’EXTENSION IRRECEVABLE !

 
 
1- Préambule 
( Présentation du problème ) 
 
2- Rapport du Comité Ecologique Ariégeois 
 
 
3- Avis et rapports des administrations 
 
3.1- Des rapports de l’administration qui corroborent étroitement nos analyses 
 
3.2- Des avis qui ne légitiment absolument pas le projet 
 
4- Projet illégal ! 
Afficher  
 
5- Conclusion 
Afficher 
 
Que puis-je faire ? 
 
 
Pétition 
 
Table des matières 
 
 
 
 
 
 
Affaire complémentaire en relation avec le projet de GUZET-NEIGE 
 

L'affaire du PLU d’Aulus-les-Bains. Exemple-type d'une pseudo-concertation des plus insidieuses

 
 
 
 
 

Liste de projets anti-nature

 
Parmi les secteurs menacés : 
 
- l’Aston 
- Mijanès 
- le Bouirex 
-la vallée d’Estours 
 
 
 
 
 
 
BIENTOT SUR VOS ECRANS 

Routes forestières en surnombre

 
 
 
 
 
 
VOUS CONNAISSEZ UN SITE MENACE ? 
 
 
 
 

QUI SOMMES-NOUS ?...

 
(publié juillet 2006) 
 
 
 
 
 
 
Une ombre parmi des milliards d’
Ombre éphémère pour univers durable ou... dynamitable ?
 
 
 
 
 
 
 
Qui sommes-nous?... 
(par Lilian Brunel ) 
 
Prions mes frères.”... 
Écologistes, décideurs, populations, médias, sont les quatre roues motrices d’un univers d’incompréhensions que beaucoup ne soupçonnent pas. Le 4x4 ainsi en marche file droit vers le précipice, même si une ou deux roues s’efforcent tant bien que mal de rouler en sens inverse. Non  pour revenir en arrière, mais pour changer de direction. Pour prendre la direction de la vie et peut-être aussi, d’une réalité qui dépasse l’entendement... ( Ne souriez pas trop, la science est au courant.) 
Prions ? 
Du moins, respectons-nous, ce sera déjà un  grand pas -un très grand pas - pour l’humanité... Mais ce ne serait en rien suffisant. Il s’agit aussi de respecter, avec davantage d’amour et d’intelligence, un monde matériel dit “Nature” qui nous est indispensable. 
Voici ci-après quelques  personnes agissant en ce sens. Certaines  sont membres du Comité Ecologique Ariégeois, d’autres non.  
 
Au passage,   des allusions rapides à des comportements  “ spirituels ” de certains promoteurs. Car on ne saurait parler d’écolos, sans parler de promoteurs. 
Ce qui  n’autorise en rien à manquer de respect , à qui que ce soit. 
 
 
Qui sommes-nous? 
 
A priori, nous ne sommes ni des ours,  ni des grands tétras, mais plutôt des êtres humains.  Nous vivons au pied de montagnes qui nous tiennent particulièrement à cœur .  
Parfois même, nous y sommes nés. Avec bien évidemment des racines ancestrales. Et donc une certaine culture correspondante. 
Mais, sans diviniser le passé, ni le renier, c'est avant tout la connaissance de nos montagnes, ce qu'elles sont et ce qu'on en fait, qui nous incitent à réagir.  
 
Sous l'égide évidemment de la Réflexion. 
Car de toute évidence,  la capacité à raisonner n'est en rien le monopole d’un groupe, d’un parti, d’une caste. Elle n'est liée ni à un loisir, ni à une profession, ni à une fonction... 
Et  il est parfois  mal venu de se croire plus objectif que son voisin, simplement parce que celui-ci  semble attaché à défendre une cause qui nous... indiffère. 
Enfin quoi, suffit-il de ne pas aimer pour être intelligent ? 
D’illustres inconnus sont-ils parvenus à démontrer combien aimer une montagne nuit profondément à l’intérêt général ?… 
Serions-nous l’objet d’une subjectivité aveuglante lorsque  nous demandons le rejet d’un projet aussi irraisonné que celui de Guzet ? 
 
Qui sommes-nous? 
D’après certains élus,  nous sommes des trublions, des anti-tout, des extrémistes... 
Forcément, nous ne cessons de critiquer les projets insensés qu’ils ne cessent d’inventer... 
Et quand on est à court d’idées pour montrer combien on a raison, le réflexe primaire ne consiste-t-il pas  à s’en prendre aux personnes, elles-mêmes ?...  A l’aide de mots giflants  qui ne sont rien d’autres que des cases noires grossièrement prédéfinies. Mais si commodes pour asseoir sa supériorité... 
 
Serions-nous vraiment des anti-tout
Non ! Et oui !    
Non,  en regard d'une certaine tolérance. Et du respect de chacun. Sans lesquels la vie parmi les autres serait invivable. 
Non, en regard de tout  ce qui reçoit notre bienveillance (Ou encore notre indifférence.) 
Mais oui... Oui par rapport à ceux qui applaudissent tout projet, tout comportement au goût du jour et condamnent par avance, tout éventuel opposant. Sans se soucier des raisons profondes de l'opposition. 
Oui, par rapport à  ceux qui ne cessent de cautionner une pensée anti-nature, anti-montagne, anti-planète. Et donc anti-humaine.  
Oui, par rapport aux pro-tout de l’anti-vie !   
 
Qui sommes-nous? 
Nous sommes des personnes de tous horizons qui se mobilisent par nécessité et non pour le plaisir de contester les uns ou les autres. 
Nous consacrons beaucoup de  temps  et d'énergie à défendre des valeurs fondamentales. 
Qui ne concernent pas que la nature. Mais bien plus l’homme lui-même. 
Quel intérêt personnel en retirons nous ? 
Aucun. Si ce n'est  celui d’être en accord avec sa conscience et de se dire que nous travaillons aussi pour les générations futures. Car, notre tâche dépasse bel et bien, le cadre de notre "petit moi ".  
A l’inverse, fermer les yeux n'en reste pas moins à notre portée. 
Mais, en général, face à des projets comme celui de  Guzet, réveillés par le vacarme d'un tracto-pelle ou des tirs de mine qui retentissent d'une vallée à l'autre,  le naturel revient vite au galop. Question de sensibilité et de conscience, justement. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Qui sommes nous? 
Si je pense à Pierre, je songe nécessairement, à sa relation avec la montagne, une relation forte, permanente et lucide qui ne saurait se décrire en quelques mots.  
Je vois en lui ce que d’autres pourraient appeler : un  expert -un grand expert - de ce pays pyrénéen.  
Avec, à son actif,  quelques premières qui forceraient l'admiration de pas mal d'alpinistes en quête d'exploits... Et des balades qui par leur nombre et leur localisation surprendraient maints guidistes en tous genres avides de coucher sur Internet ou ailleurs tout nouveau recoin de nos montagnes - qu’ils ne connaissaient pas... 
Mais, à mes yeux, Pierre est bien plus qu'un expert. Il est surtout réellement sensible à ce qui s'émane de la Montagne. Il accorde cette sensibilité à son éthique. Et il s’implique vraiment. En faveur du respect légitime de cette montagne.  
 
 
- Page 1 -
 
 
 
 
 
 
Tentation 
Des liens ancrés dans le cœur qui forcément ne permettent guère à tout expert de résister à la tentation de la verticale...
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Page suivante : 
 
 
 
Retour haut de page 
 
 
© www.montagne-protection.org