Géla -UTN>> tunnel de Bielsa- Piau Aragnouet-projet de station de ski 
 
Montagne-protection.org- Liste de projets anti-nature -Projet UTN de la Géla: création de station de ski entre tunnel de Bielsa et Piau-Aragnouet                                   
    Montagne menacée ? Réagissez
                                                                 
 
PYRENEES, MONTAGNE MENACEE ! 
 
 
Protection des Pyrénées, dans l’intérêt même des populations locales 
 
 
 
Bas de page 
 
  
 
 
Pyrénées, Montagne menacée !  
Montagne-protection.org 
 
Protection de la montagne, de la nature et de l’Homme 
 
 
 
 
Projet UTN de la Géla: création de station de ski entre tunnel de Bielsa et Piau-Aragnouet 
 
 
 

Géla -UTN projet de station de ski de Piau-Aragnouet au tunnel de Bielsa

 
 
Page publiée le 12 /2/2011. Auteur : Lilian Brunel  
mod. 13/2/11 
 
 
 
_______________ 
 
 
 
Situons-nous.Le tunnel de Bielsa est un tunnel transfrontalier qui relie la vallée espagnole de Bielsa à la vallée française d’Aure (Hautes-Pyrénées). 
Dans cette vallée d’Aure, sur la commune d’Aragnouet, en quête de nouveaux territoires : la station de ski de Piau-Engaly. 
 
Le Problème :à vol d’oiseau,  du tunnel  de Bielsa à  Piau-Engaly , pas un seul téléporté à se mettre sous la dent; impossible d’être hissé sur les versants de la vallée de Saux mais aussi de celle de la Géla. 
Rien à perte de vue. Quelle tristesse ! Quel désespoir pour la croissance, l’économie, l’emploi, le tourisme, les vallées et  l’immobilier ! 
Et ces millions de skieurs si avides de skier ! 
Rien pas le moindre télésiège, la moindre télécabine, le moindre tire- fesses. 
C’est pourquoi  un projet franco-espagnol de création de station de ski  a décidé d’y remédier. 
Mais voilà-t-il pas que des défenseurs locaux de la vallée d’Aure s’en mêlent !  
__________ 
 
La Géla c'est la vallée que vous découvrez lorsque par exemple venant de la hourquette de Héas votre regard ne cesse d'aller et venir sur la muraille de Barroude.   
De l'autre côté c'est  Troumouse et plus loin Gavarnie. 
Nous sommes là -non pas en limite- mais en pleine zone du prestigieux et très touristique parc National des Pyrénées. 
En fait,  la moitié de la vallée de la Géla est située en pleine zone centrale de ce parc. 
Bien sûr le projet, lui,  prend soin  de rester à une encablure ou deux de la  limite interdite. 
Observons qu'on  trouve aussi,  aux abords immédiats de ce fameux parc, la station de ski de Piau-Engaly , mais aussi celle de Gavarnie. 
Cette proximité n'est donc pas  gage de préservation. Ceci dit, les consciences s'éveillent et peut-être   le parc National des Pyrénées aura-t-il une heureuse influence. 
(  D’incessants liens vitaux ont toujours lieu entre une zone protégée et sa périphérie : à l’instar du nuage de Tchernobyl,  de nombreuses espèces  rebelles aux  limites administratives s’enhardissent à les franchir. 
Or, selon les textes en vigueur, la zone périphérique des parcs nationaux français a double vocation : permettre le développement social, culturel et économique des communes  tout en favorisant  la protection de la nature au sein du parc, toutes zones confondues. 
La notion  de parc elle-même englobe tant  la zone centrale que la zone périphérique. Celle-ci est d’ailleurs clairement délimitée. Une zone périphérique  n’est donc pas, assimilable à  une zone hors-parc.) 
 
 
Parc national des Pyrénées (limites) 
Vert foncé : zone centrale 
Vert clair Zone périphérique 
Source : site du parc national des Pyrénées 
 
Porteurs du projet et motifs probables 
Qui donc a eu l'idée d'une telle station  ? 
Cette idée est attribuée à un organisme espagnol dont l' occupation favorite est de terrasser la montagne pour en faire des stations de ski géantes:  le groupe ARAMON. 
En fait, le versant sud des Pyrénées souffre d'un ensoleillement excessif mais aussi de grosses spéculations immobilières non rentabilisées. C’est pourquoi  les promoteurs espagnols se rabattraient  sur le versant nord. Ce projet  est donc aux commandes   du gouvernement espagnol d'Aragon mais aussi du conseil général des Hautes-Pyrénées    mais encore  de la municipalité d'Aragnouet  . 
 
Coût du projet :  une broutille estimée entre 51 et 53 millions d’euros hors taxe, et plus de 60 millions TTC, selon les sources. 
 
But technique  : il est double; à partir du tunnel de Bielsa, créer une nouvelle station sur les vallées de Saux et de la Géla ,   et réaliser ainsi une liaison avec la station  de Piau-Engaly. 
Une telle jonction pour  un  marcheur  qui  partirait du tunnel de Bielsa pour se rendre à Piau-Engaly équivaut au trajet suivant : depuis le tunnel de Bielsa, (entrée nord situé dans le vallon de Saux) grimper  versant est pour atteindre la hourquette des Aiguillettes, descendre sur l’autre versant  dans la vallée de la Géla , puis remonter par le versant d’en face jusqu’à  la crête du pic de Piau : on rejoint ainsi la toile d'araignée des téléportés de Piau-Engaly . 
L'emprise  des travaux en projet concerne donc trois versants  répartis sur deux vallées (vallon de Saux et vallée de la Géla ) 
De ce fait,  elle concerne bel et bien l’intégrité de ces deux vallées. 
 
Procédure UTN et enquête publique 
Une procédure dite UTN (Unité Touristique Nouvelle) est imminente. Elle consiste tout d’abord, après moultes études coûteuses à éditer un  dossier technique  volumineux. 
Ensuite,  durant un délai d’un mois minimum, ce très sérieux dossier est  présenté à la population :  il s’agit d’une “ enquête publique” 
Cette enquête menée par un commissaire enquêteur consiste donc à  informer et à recueillir l'avis de chacun. ( Pour les détails, voir par exemple l’ UTN de Guzet-Neige )  
Ici, le dossier devrait être consultable  à la préfecture de Tarbes, à la sous-préfecture de Bagnères-de-Bigorre   et à la mairie d'Aragnouet. 
(Pour en savoir plus contacter Sauvons-La-Géla ou le CEA, ou l’auteur de ces lignes : même si vous êtes à l’autre bout de la France ou de l’Espagne, vous êtes en droit d’agir et de réagir.) 
 
Liste des principaux  aménagements en projet: 
Au tunnel de Bielsa : 
-parking d'au moins 500 places sur environ 1,5 ha,  d’après Sauvons-La-Géla; 2,3 ha selon la Semaine- des-Pyrénées. 
-grand bâtiment technique de 400 m2; 
-multiples bâtiments administratifs et commerciaux sur pas moins de 1500 m2 ; 
(Total de l’emprise  des aménagements sus-mentionnés: entre 3,4 ha et 4,2ha... Soit entre 4 et 8 terrains de foot ) 
-piste pour débutants avec tapis roulant. 
 
La hourquette de l'Aiguillette sera également   “honoré” (défiguré diraient des esprits chagrins) par la présence : 
- d'un restaurant  dit “d’altitude” ;  
-d'un bâtiment de confinement de personnes, stockage de matériel et toilettes; 
- d'une route de terre partant du tunnel de Biella; 
 
De  ce sommet ainsi “équipé” ( dénaturé rétorqueraient  des esprits observateurs ) , vous découvrirez alors la vallée de la Géla  bellement rayée dans le sens de sa largeur par : 
-  un télésiège (et pistes de part et d’autre) 
- une télécabine  (et autres pistes de part et d’autre). 
 
En fait, les pistes de ski devraient s’étaler sur pas moins de 8 kilomètres effectifs (ou 6,7 suivant les sources) . Avec probablement une surface correspondante en  terrassements ( terrassements aramonesques c’est à dire monstrueux préciseraient des esprits avisés ). 
 
Pour les canons à neige :grande retenue d'eau de 40 000 mètres  cube. ( Réchauffement climatique oblige. )Ce qui suppose, là encore une mignonne excavation à la pelleteuse.  
 
Menaces sur les paysages, la faune, le pastoralisme, 
Bien sûr, outre ces paysages ,  un tel secteur, aussi pyrénéen que celui-ci, abrite forcément une faune et flore  spécifiques (gypaète,  aigle royal, lagopède, perdrix grise, saxifrages, gentianes, etc. ) 
Le vallon  de Saux et la vallée de Géla  sont d’ailleurs classés - non pas en limite - mais en Zones dites ZNIEFF de type 1 : c’est la “note” maximale  pour signifier l’importance environnementale . 
Planent donc sur  les espèces les plus sensibles, des menaces invisibles pour l’instant, mais certaines.  
Le pastoralisme également qui s’accomode mal de chantiers d’une telle ampleur, risque fort d’ en pâtir. 
 
Réaction des habitants de la vallée 
Pas de panique, souriez :    
Sauvons-La-Géla  s’oppose au projet !  
Cette association  est l’oeuvre des habitants de la vallée d’Aure. 
Elle porte donc l’espoir de jours meilleurs.  
D’autant plus si par un geste, un signe, un mot, un mail, ... chacun veille à la soutenir.  
 
-------------------------------------------- 
 
Documents consultés: 
 
-Sauvons-la-géla.org 
-Semaine des Pyrénées 
-Pyrénées-Magazine 
-La Dépêche-du-Midi 
-Courriels  adressés à Montagne-protection. 
- INPN : Inventaire National du Patrimoine Naturel 
 
-------------------------------------------- 
 
 
 
 
Pour en savoir plus sur ce projet, consulter : 
 
-le Gouvernement d’Aragon; 
-le groupe ARAMON; 
-la Municipalité d’Aragnouet; 
-le conseil général des Hautes-Pyrénées; 
 
-le dossier UTN,  mairie d’Aragnouet, 
sous-préfecture de Bagnères-de-Bigorre ou préfecture de Tarbes; 
-la municipalité de Guchan; 
-la municipalité de  
Bazus-Aure; 
 
et/ou :  
l’association locale de la vallée d’Aure: :   
 
 
_______________ 
______ 
__ 
 
---------------------------------- 
  Avertissement : le projet  station de ski “ Tunnel de Bielsa -Piau-Aragnouet par la Géla” n’est qu’un projet parmi d’autres .Comme de nombreux projets, il s’avère très représentatif des transformations profondes  souhaitées par  une minorité de décideurs  promoteurs et affairistes à l’égard des deux versants des  Pyrénées, mais aussi au-delà. 
On trouvera ici , un échantillon de projets permettant de se faire une idée de l’avenir peu reluisant de nos montagnes et de nos vallées, si toutes les bonnes volontés ne réagissent pas davantage:  
 
_________________________ 
 
montagne-protection .org 
 
Haut de la vallée de la Géla  
 
 
Agriculture  Chasse Citations Débat Ecologistes  Elections  Faim  Forêts   Mines  Moteurs  Ours  Photos  Poèmes Projets Protection nature Réflexions    Station de ski  Nucléaire Wimax (portables, antennes)   
  
 
 
S’inscire à la lettre d’information 
© www. montagne-protection .org