Ariège :chasse ,ours, lagopède, grand tétras, 
Pyrénées, Montagne menacée/Accueil   >>Sommaire de Montagne-protection>> 
 
 
Pyrénées -Ariège :chasse ,ours, lagopède, grand tétras,contentieux: le CEA s’explique   
   
 
Bas de page 
 
 Protection de la montagne, de la nature et de l’homme                                                                                                                              www.montagne-protection.org 
Contact 
 
 
POLEMIQUES 
 
 
 
Big Bang 
sur les frères  
Bogdanov 
 
 
CHASSE  
le CEA s’explique 
sur Radio- 
Transparence 
 
3. 
Les faits 
Historique 
et péripéties 
 
 
4. 
Colère 
des chasseurs 
contre le CEA 
 
 
5. 
 
 
 
<<(...)en matière de recherche une publication, même imparfaite, 
est préférable à la censure.>> Daniel Sternheimer-CNRS 
Une publication parfaite également. (L.Brunel
 

Affaire dite Bogdanov

Big Bang de dénigrements sur les frères Bogdanov

 
---------------------------- 
page publiée le 23 -9-09 
auteur : Lilian Brunel 
 
Quel rapport entre la montagne et les frères Bogdanov ? Aucun a priori. Plusieurs en réalité. 
Pour l’heure, ce qui m’intéresse ici ce sont les attaques en règle dont sont l’objet ces deux auteurs . Un dénigrement incroyable sur Internet 
Pourquoi je m’y intéresse ? Parce que je  viens quasiment d’achever la lecture de leur dernier livre “Le Visage de Dieu” Non non , ne craignez rien ce n’est pas à prendre au sens propre et ce n’est pas un livre mystique, mais un ouvrage de vulgarisation scientifique. 
Celui-ci  disserte, avec talent d’ailleurs, sur les mystères qui gravitent autour du Big Bang .  
Or, lorsque je lis un livre qui , à mes yeux,  présente un intérêt évident , si celui-ci est indirectement discrédité , il me paraît bon de comprendre en quoi , je suis susceptible d’être induit à l’erreur. 
C’est pourquoi, j’ ai pris soin de regarder d’un peu plus près les sources principales auxquelles se réfèrent les attaquants. J’en suis sorti plutôt sceptique. Pas vraiment convaincu ni dans un sens , ni dans l’autre: trop de détails seraient à vérifier, trop de propos grinceux,  grincheux,  voire mesquins y compris au sein d’un certain rapport qui proviendrait du CNRS, émergent . 
En fait le seul document officiel disponible qui alimente la rumeur,sur Internet c’est semble-t-il, ce rapport  justement. 
Or,il n’est pas  signé. Et tous les noms d’auteurs auxquels ils se réfèrent ,hormis ceux des Bogdanov, y sont bizarrement censurés.  
En outre, l’introduction  expose  implicitement des motifs plutôt obscurs ayant motivé la demande de ce rapport : 
 
<<Les thèses de MM Grichka et Igor BOGDANOFF, (...)   ont conduit à l'automne 2002 à des commentaires dans la presse nationale et internationale mettant en cause, le CNRS, l'Université de Bourgogne et la recherche dans le domaine scientifique concerné.>> 
 
Selon ce rapport  (qui ne fait état d’aucune réelle démonstration scientifique, compte tenu probablement de la complexité qu’elle exigerait  ) les thèsescbdes Bogdanov sont trop superficielles et  le jury a été trop complaisant. 
En fait, à sa lecture, on  comprend  que l’aspect pluridisciplinaire des thèses des Borgdanov a   posé problème . 
 
Par ailleurs, en conclusion  il est clairement  suggéré que  leurs travaux sont rejetés parce qu’ils rentrent dans le cadre de ce qui  s’avère “incorrect et dénué de sens”  
Dénué de sens ? ...Un peu fort comme expression, non? 
Dénué de sens ou  incompris ? Ou encore: pas suffisamment inséré dans le moule de la science conventionnelle ? 
Par ailleurs, selon les frères Bogdanov: 
<<Le CNRS n’a pas vocation d’évaluer,de discuter une thèse de doctorat.>> 
 
Finalement ,  que leur reproche-t-on  ? 
On les accuse d’imposture intellectuelle, de s’honorer de titres scientifiques qu’ils n’auraient pas,  d’être incompétents et bien entendu d’oser se référer-eux de prétendus scientifiques  - à l’idée même  d’un univers qui serait  l’oeuvre d’un “esprit immensément  supérieur” (expression utilisée par Einstein lui-même). 
L’ouvrage n’est pourtant  en rien dogmatique : il laisse à chacun le soin de penser par lui-même.  
Ces attaques contre les Bogdanov sont en expansion depuis les années 90. Où un  petit canular  sous forme de mail fut à l’origine de ce big bang : si j’ai bien compris ,”c’est un e-mail d’un scientifique envoyé par un universitaire à toutes les ommités scientifiques et aux rédactions  du monde entier aurait sciemment déclaré qu’il fallait désormais   Aujourd’hui  encore, sur la galaxie du Net, chacun peut  détecter, sur son écran de contrôle, le fond diffus ravageur de  la rumeur et du fiel.  
 
Poursuivant mon investigation , j’ai fini par trouver, non sans peine,  une réponse des frères Bogdanov . 
Comme elle est très longue (27 pages), j’en présente ici-même quelques  extraits. 
On trouvera également un éclaircissement tenu par  leur directeur de thèse. 
Auparavant , voici quelques lignes de l’une de leurs thèses   A rapprocher de certains commentaires  à haute teneur intellectuelle, 
fraternelle et morale. 
J’ai choisi l’un des passages qui sans nul doute, la plupart des adeptes de forum 
fiélique, comprendront sans peine: 
 
 
C’est bien ainsi que vous imaginiez les frères Bogdanov ? Utiliser des formules scientifiques incompréhensibles pour la très large majorité de leurs  
farouches adversaires.  
 
 
EXTRAITS  DE LA REPONSE D’IGOR ET GRICHKA  
BOGDANOFF  
 
 
AU SUJET DE L’IMPOSTURE ET DE LA SCIENCE 
<<(...) 
Des imposteurs ? L’expression est d’une gravité certaine. Si nous étions bel et bien des 
« imposteurs », les Lichnerowicz, Verbaarshot, Buchholtz, Majid, Jackiw, Morava, etc , les 
dizaines de physiciens et de mathématiciens qui nous ont soutenus ou que nous avons côtoyé depuis si longtemps s’en seraient rendu compte. Même chose pour l’Université de Bourgogne : 
est-il concevable, que chaque année, entre 1993 et 2003, l’encadrement scientifique très sévère 
auquel nous étions soumis ne mette pas à jour une tromperie ? Aurions nous réussi à rester 
d’une année à l’autre, dans le labo de mathématiques, sans avoir solidement établi notre 
recherche? Nous avons subi des dizaines d’examen en cours de thèse. Nos travaux ont été 
scrutés avec une attention inégalée (justement pour éviter toute discussion ultérieure). Dès lors, 
il nous semble, au contraire, que les vrais imposteurs (Niedermaier en tête) sont ceux qui, au 
mépris de toute éthique scientifique, ont procédé à des manoeuvres malhonnêtes dans le but de 
disqualifier nos recherches. 
 
(...) 
cette affaire a montré que l’opinion scientifique se fonde bien davantage sur  « le bruit et la rumeur» plutôt que sur un travail d’interprétation personnel, coûteux en temps et en énergie 
(...)>> 
 
 
AU SUJET DE SPECIALISTES   
 
En réponse à Monsieur Fabien Besnard qui déclare : 
 
<<…Il n'en demeure pas moins que de l'avis de nombreux spécialistes (John Baez, Alain Connes, entre autres), ni les thèses ni les articles des Bogdanoff n'ont le moindre sens.>>  
 
<<Sur ce point, nous soutenons que ni Alain Connes, ni (encore moins) John Baez, n’ont travaillé sur nos thèses ou pourraient même être considérés comme des experts dans les domaines abordés par nos recherches et articles.(...)>> 
 
UN SPECIALISTE QUI SE DENIE ET REND COMPTE D’UNE MACHINATION 
 
<<On en est arrivé là parce que, contrairement à ce que l’on croit naîvement, la communauté scientifique n’est pas seulement composée d’honnêtes chercheurs. La médiocrité morale et autres coups tordus y sont malheureusement courants. Voici un extrait d’un courrier que le physicien théoricien Pierre Vanhove a fait parvenir le 24 novembre 1999 à Jean-Luc Delarue pour corriger une première lettre dans laquelle il avait tout bonnement « descendu » nos travaux sans en connaître le contenu : 
 
Monsieur Jean-Luc Delarue, 
 
Je me permets d'apporter des corrections importantes au contenu de ma communication concernant les frères Bogdanov. Des évenements nouveaux ont été portés à ma connaissance, et je voudrais démentir certaines accusations. 
Je vous prie de bien vouloir prendre note attentivement de qui suit : 
 
1. Lorsque je parlais d'"usurpation de titre", je dois préciser que j'ai fait une erreur. Le titre de docteur marque la reconnaissance de connaissances acquises après de longues années d'études. Inscrit depuis 1994 au laboratoire de physique mathématiques de l'université de Bourgogne, messieurs Bogdanov ont longuement travaillé sur leur thèse respective. 
Concernant Mr Grishka Bogdanov, il m'a été confirmé que le titre de docteur en mathématique lui a été attribué le 26 juin 1999 par un jury de haut niveau composé de personalité scientifique internationalement reconnues. Il peut donc faire état oralement de son titre de docteur es science. Toutefois, comme c'est souvent le cas le diplôme ne lui sera effectivement délivré qu'après révision du manuscrit. Ceci n'enlève rien au fait que monsieur Grishka Bogdanov s'est vu régulièrement attribué le titre de docteur en mathématiques. 
 
2. On m'a informé qu'Igor est de nouveau inscrit en thèse de doctorat (spécialité mathématiques) à l'université de Bourgogne. Il soutiendra sa thèse ultérieurement. 
 
3. Mr. Grishka Bogdanov, a écrit un mémoire en plusieur volets. Le principal étant sur les groupes quantiques. Dans ce domaine qui s'apparente plus aux mathématiques qu'à la physique, Grishka Bogdanov a construit selon l'avis des spécialistes des résultats importants. Il a donc été nommé docteur en mathématiques.  
Ma critique du manuscrit concernait certains paragraphes de la partie de physique, introduite dans cette recherche comme champs d'application du modèle mathématiques étudié. Lorsque je parlais d'"erreurs" ils faut comprendre qu'en science on peut avoir des desaccords sur des résultats sans pour autant juger des capacités conceptuelles des auteurs. Il arrive souvent que deux personnes s'affrontent sur des questions techniques sans être en mesure de trancher. Les critiques d'Einstein sur la validité de la mécanique 
quantique sont célèbres. Einstein n'en reste pas moins un scientifique de génie et la mécanique une explication formidable de la matière à l'échelle miscroscopique. C'était le sens de mon propos. 
 
4. Je voudrais commenter plus longuement mes graves accusations de dissimulation d'identité. Je dois vous avouer avoir été l'objet de manipulations subtiles de personnes malveillantes inconnues de messieurs Bogdanov, mais qui en raison de leur dimension médiatique cherchent à leur nuire. Mon attention avait été attirée sur votre émission par une de ces personnes, dont je comprends maintenant les intentions pervesses. Je dois reconnaître la naïveté de mon acte, qui m'implique personnellement et je souhaite disiper toute espèce de doute sur la probité des messieurs Bogdanov et la qualité de leur travaux. 
 
 
___________AVIS TRES POSITIFS ( ou favorables) DE SCIENTIFIQUES SUR LEURS TRAVAUX (Trois ici  sont cités sur  plus d’une douzaine. ) 
_________ 
 
(...
A propos des Bogdanoff : tout métalangage (autrement dit, tout commentaire non spécialisé) sur leurs travaux aboutit à une déformation de la réalité. Les mathématiques et la physique théorique sont des sciences exactes. Elles ne s'expriment pas dans un langage naturel et ne sont donc pas accessibles aux forums de discussion. Dans l'hypothèse où quelqu'un souhaiterait apporter son point de vue sur les recherches des deux frêres, qu'il le fasse en mathématicien ou en physicien. Tout le reste n'est que littérature : c'est à dire du roman. 
Un mathématicien 
 
____________________ 
(...) 
Anselmi (CERN) : « La thèse de I.Bogdanoff est une étude approfondie (..) du problème de 
la propagation instantanée de l’inertie d’un point à l’autre de l’espace-temps. L’idée de 
Bogdanoff, très originale, est que ce problème ne peut pas être résolu par la théorie des champs ordinaires, sinon en la prolongeant analytiquement dans la théorie topologique(…) La recherche d’I. Bogdanoff touche un problème fondamental de la théorie des champs et je suis convaincu qu’elle donne une contribution très importante au sujet. » (rap.02/03/1999) 
 
--------------------- 
(....) 
Gurevich (Univ Valenciennes) : « Comme auparavant, je me suis concentré sur la partie 
groupes quantiques (chap. 3) (…) En particulier, l’auteur a construit dans un important théorème de la section 3.3 la forme générale d’un produit bicroisé cocyclique d’un genre nouveau. Cette construction générale lui a permis de réaliser un produit bicroisé « twist » (au sens de Drinfeld) entre les structures d’algèbres de Hopf Lorentziennes et Euclidiennes. Cette construction a été inspirée par l’idée de l’auteur d’unifier les signatures Lorentziennes et Euclidiennes au sein d’une structure de groupe quantique unique. Incontestablement, l’auteur apporte ici une interessante contribution théorique. » (rapp 26 janv 2000). 
 
 
 
--------------------- 
MISE AU POINT DE DANIEL STERNHEIMER (  DIRECTEUR DE THESE ) 
EXTRAITS  
 
(...) 
Les articles des Bogdanoff ont ´eté acceptées après un processus normal d’´evaluation par des rapporteurs (pour la seconde, après deux révisions). 
Tout ceci est pour moi, leur directeur de thèse au moment des soutenances, «beaucoup de bruit pour pas grand’chose ». Le bruit concerne d’ailleurs plus les publications conjointes des Bogdanoff que leurs thèses, qui ont ´eté, en quelque sorte, «jointes `a l’accusation » par la rumeur. La forme de ces articles n’est certes pas parfaite. Mais il en va de même, à des degrés divers, de nombreux autres articles, et là n’est pas la question car par delà la forme, c’est le fond qui aurait dû être examiné entre spécialistes. 
Ainsi, ni les discussions sur Internet, ni les articles de presse, ni les aspects pol´emiques de cet ouvrage, n’auraient dû voir le jour. 
 
(...) 
Les fr`eres Bogdanoff ont un point de vue original qui a motiv´e les rapports positifs sur leurs travaux. Etant par ailleurs des professionnels de la vulgarisation scientifique, souvent contraints à écarter les détails techniques seulement accessibles aux sp´ecialistes, les Bogdanoff sont naturellement moins familiers du «comment ». Néanmoins, ils ont fait un effort important en direction des procédures techniques et des méthodes de recherche, ce qui, joint aux id´ees qui sont les leurs, a 
motivé les d´ecisions des jurys de leur attribuer, avec la s´évérité qui s’imposait, le grade de Docteur. 
 
Deux thèses passéees dans les règles 
En premier lieu, pour les thèses, toute la procédure a été conforme  à la réglementation en vigueur appliquée parfois avec sévérité. Grichka et Igor Bogdanoff, chercheurs non rétribués, ont été régulièrement inscrits en doctorat au Centre d’  Etudes Nucléaires de l’Université de Bordeaux I, en 1991/92 et 1992/93. Ils avaient pour cela les diplômes requis. Leur premier directeur de thèse, Gabriel Simonoff, physicien très respecté, deux fois président de Section au Comit´e National du CNRS, a  été éIève de Joliot-Curie. En 1994, sur le conseil d’André Lichnerowicz, éminent physicien  mathématicien, et avec l’accord des présidents des deux universités et des directeurs de thèse, leur inscription a été transferée  à l’Universit´e de Bourgogne en physique mathématique (composante 
du d´epartement de mathématiques de l’UFR multidisciplinaire Sciences et Techniques). Cette inscription sera renouveléee les années suivantes. Leur nouveau directeur de thèse, Moshé Flato, arrivé 
en France en 1963 dans l’equipe de Louis de Broglie, a travaillé en symbiose avec Lichnerowicz pendant plus de trente ans. Il a ´et´e consult´e par le Comité Nobel de physique de 1971 `a son décès 
en novembre 1998 et a fond´e en 1975 Letters in Mathematical Physics, qui est rapidement devenue l’une des plus sérieuses revues de physique mathématique. Il atteindra en 1988 le sommet de la 
carriière des professeurs d’université en mathématiques. 
 
 
Pour conclure rapidement : 
 
 
 
 
De nombreuses spéculations sont émises par des scientifiques de tous bords: c'est le principe même de l'hypothèse. 
Que les travaux de certains scientifiques ne soient pas validés par d'autres scientifiques,  change -t-il forcément la donne ? N’y a -t-il pas là , une forte similitude avec ces enseignants de philo voire de math qui notent différemment (subjectivement donc ) une même copie d’élève ? 
(Hormis que l’élève ici, est susceptible de surpasser  le maître.) 
Inutile pour nous, gens du peuple de nous insérer dans ces querelles de clocher  : les exemples ne manquent pas pour   montrer qu’au cours de l’histoire, les thèses de grands savants furent longtemps rejetées par la science officielle avant  d’être applaudies. 
Les travaux des frères Bogdanov seront-ils un jour célébrés par la science officielle ? Je ne sais.Mais ils ont le mérite d’exister, d’inciter à  la réflexion sous forme de publications plus accessibles  et, assurément,  ils ont un sens.Un sens très profond même. 
Les Bogdanov sont ils de grands savants ? Là encore, je n’ai pas compétence pour répondre. Le terme de “grand” est de toute façon sujet à caution. 
Par contre, je sais désormais qu’ils ne sont pas seulement des vulgarisateurs de talent, ils sont aussi des scientifiques de haut niveau. Cela me suffit. Je peux donc me replonger sereinement, dans la lecture de leur ouvrage. 
 
 
On trouvera l’intégrité de la réponse des frères Bogdanov  à cette page 
 
 
Pour davantage de lisibilité , on la trouvera ici sous  forme PDF : 
 
AUTRES DOCUMENTS : 
 
 
 
Pour la polémique , 
voir notamment 
 
 
 
Vidéos : 
Au sujet du rapport CNRS, le rapporteur a lui-même commis des erreurs: 
1. http://www.youtube.com/watch?v=uzBREwejZqE&feature=related 
2. “C’est de la jalousie” 
http://www.youtube.com/watch?v=nRC65I2Dkp0&NR=1&feature=fvwp 
3. 
 
------------------------------------------------------------------------------ 
----------------------------- 
---------------- 
--- 
 
   
 
 
 
Montagne-protection.org -Protection de la Montagne, de la Nature et de l'Homme 
 
CHASSE: 
chasse, grand tétras lours  lagopède  
 
 
1. 
Contentieux 
Le CEA  
s’explique 
 
 
2. 
Le CEA s’explique 
sur Radio- 
Transparence 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
CHASSE: 
chasse, grand tétras lours  lagopède  
 
 
1. 
Contentieux 
Le CEA  
s’explique 
 
 
2. 
Le CEA s’explique 
sur Radio- 
Transparence 
 
2ha 
Haut de page 
 
 
Agriculture  Chasse Citations Débat Ecologistes  Elections  Ethique photos   Faim  Forêts Moteurs Nucléaire Ours  Photos  Poèmes Projets Protection nature Réflexions  Ski Wimax   
 
 
 
© www.montagne-protection.org