grand tétras, lagopède,ours,chasseurs,colère 
Pyrénées, Montagne menacée/Accueil   >>Sommaire de Montagne-protection 
 
 
Pyrénées -Ariège :chasse, colère des chasseurs contre les écologistes 
   
 
Bas de page 
 
 Protection de la montagne, de la nature et de l’homme                                                                                                                              www.montagne-protection.org 
Contact 
 
 
 
 
Chasse 
Ours 
Grand- 
tétras 
lagopède 
CEA, 
Chasseurs et 
Contentieux 
 
 
1. 
 
 
2.  
 
3. 
 
 
4. 
Colère 
des chasseurs 
contre le CEA 
 
 
5. 
 
 
 
 
 
.

Ours, grand tétras, lagopède, chasse et contentieux

Colère des chasseurs contre écologistes

publié le 12/10/09  dernière modification: le 26/10/09 
 
 
<<Pour ma part, j'ai signé la pétition sans me poser la question de savoir si l'ours est la cause principale de cette demande de fermeture de la chasse. Si nous n'avons pas un minimum de solidarité entre chasseurs pour ce genre d'action...>> (Anonyme) 
 
 
 
 
La colère des chasseurs 
 
Au sujet des questions “techniques”, on trouvera pages précédentes des réponses officielles  du CEA. Concernant plus particulièrement la façon dont le CEA est considéré,mais aussi les craintes des chasseurs, on trouvera, page suivante, une réponse personnelle d’un membre du CEA.  
Les commentaires des textes ci-après sélectionnés n’engagent que moi-même (L. Brunel).  
 
La chasse comme l’ours sont des “thèmes”  plus complexes qu’ils ne le paraissent.  En débattre réellement nécessite pour chacun une mise  au vestiaire du désir éventuel d’en découdre  avec la partie adverse. 
Ici,en premier lieu, nous nous intéressons non  à la chasse, ni même aux écologistes en général, mais aux propos coléreux  qui ont été tenus à l’égard du CEA.  
 
 
Association Nationale des Chasseurs de Sangliers: 
 
<<L’ANCS 09 dénonce et condamne la propagande anti chasse faite par le Comité Ecologique Ariégeois. Il va très vite falloir mettre un terme ou encadrer les subventions versées à toutes ces associations pseudo écolos mais viscéralement anti chasse, qui avec l’argent de l’Etat attaquent… l’Etat.  >> (Ariegenews.com) 
 
 
Propagande”?... 
Anti-chasse ?... 
Avec l’argent de l’état ils attaquent l’état ? ... 
 
Voilà  beaucoup d’erreurs en quelques lignes seulement  
Si l’on entend par “pro-chasse” être pour la pratique de la chasse et par “anti-chasse” être contre la pratique de la chasse, alors il est clair que le CEA ne  s’est pas donné pour rôle d’être pro-chasse ou anti-chasse . 
Malgré tout certains thèmes sensibles qui  gravitent autour de la chasse  sont susceptibles de faire l’objet d’une prise de position de la part du CEA. 
Parmi ces thèmes : l’ours, le lagopède et le grand tétras. 
 
 
M.Jean-Luc Fernandez, président de la Fédération des chasseurs de l’Ariège 
 
Cité par la Dépêche du Midi: 
 
Et de rappeler que la chasse fait souvent l'objet de recours de ce type. L'an dernier, par exemple, la chasse au Grand Tetras avait été suspendue durant trois semaines, après une requête contre l'arrêté d'ouverture spécifique. Au résultat, il s'en est tué cinq durant la saison, alors que le plan de chasse en comptait près d'une quarantaine. « C'est un coup de jarnac, une fois de plus, reprend Jean-Luc Fernandez. Tout dépend de la position du juge. Mais, si la chasse est suspendue, ce sera une petite révolution dans le département. Une première. Si c'était le cas, je mobiliserai largement ». (LaDépêche.fr ) 
 
Si la chasse est suspendue”.Or, elle ne l’a pas été . 
 
«Nous vivons mal d'être confrontés à une association d'extrêmistes qui mènent un combat d'arrière garde. Cet excès de zèle va se retourner contre le comité écologique ariégeois». (LaDépêche.fr ) 
 
 
 
<<L'introduction anarchique, coûteuse des plantigrades, la prolifération des sangliers et autres espèces, c'est la mort programmée de l'élevage, de l'agriculture, du pastoralisme.  >>(LaDépêche.fr ) 
 
 
 
«Ils ont osé! Ils ont osé supprimer la chasse dans ce département. La chasse est fermée. C'est une atteinte fondamentale à nos libertés, une attaque contre la ruralité».(LaDépêche.fr ) 
 
La chasse n’a jamais été supprimée.  
 
<<L’agriculture est en difficultés,le chômage également,et encore aujourd’hui on veut nous dire ce qu’il faut faire le dimanche !C’est intolérable ! Tout le monde rural derrière les chasseurs est en marche pour effectivement dire que la ruralité en a assez d’être massacrée à  longueur d’année>> 
 
L’agriculture est en difficultés oui ! Mais la meilleure façon de l’aider ne consiste pas à s’en prendre aux écologistes. Loin de là. 
 
 
Et sur le site de la fédération des chasseurs de l’Ariège: 
J’ai redit en votre nom à Monsieur le Préfet de Région et à Monsieur le Préfet de l’Ariège que je n’accepterai aucune restriction et que l’Etat s’est engagé par écrit sans discontinuer depuis 1996, à ce qu’aucune contrainte ne vienne perturber l’exercice de la chasse. 
Ce type de ton directif n’est pas de nature à créer un climat propice au respect de simples principes démocratiques. Normalement, c’est au préfet , représentant de l’Etat en Ariège, à qui revient de faire respecter la loi.  Non au président des chasseurs. Qui ne saurait être juge et partie. Rappelons tout de même qu’il s’agit de débattre du devenir d’espèces animales, lesquelles, par essence, n’appartiennent à personne. 
J’ai officiellement demandé à ce que tous les moyens soient mis en œuvre par le Ministre Jean-Louis BORLOO pour obtenir l’annulation dans les meilleurs délais de l’ensemble des dispositions exigées par l’ordonnance du Tribunal Administratif. 
Force est de constater qu’à l’heure où je vous écris, rien n’a été entrepris ou n’a abouti et que demain toute chasse ou activité humaine pourra être empêchée pour cause de présence d’espèce protégée.” (frc-midipyrenees.fr ) 
 
M.  Fernandez  parlera ensuite,lui-même de “déchaînement surdimensionn锓 
 
Des agriculteurs ariégeois
 
« Une catastrophe pour l'agriculture» 
Hier matin, en lisant la Dépêche, les agriculteurs ariégeois n'en croyaient pas leurs yeux. La décision du tribunal administratif est à leurs yeux « une catastrophe pour le monde agricole ». Mais, elle est surtout « inadmissible ».  (LaDépêche.fr ) 
 
Catastrophe pour le monde agricole ? Une interdiction de chasse qui n’a  jamais existé ?... 
 
Une association anti-ours: 
 
“L’ADDIP (Association pour le Développement durable de l'Identité des Pyrénées), qui regroupe les opposants à la réimplantation d'ours, a en outre dénoncé les "idéologues de l'ensauvagement". "Halte à la volonté des associations conservationnistes de s'approprier les Pyrénées aux dépens de leurs habitants et de leurs élus", s'est-elle exclamée.” (Tf1.Ici.fr ) 
C’est du grand style qui nous éloigne grandement de la réalité. 
 
“Elus locaux, députés, Président du Conseil Général, Chambre d’Agriculture, Groupements et syndicats d’éleveurs, Fédération Pastorale, Fédération des Pêcheurs, ASPAP, coordination pyrénéenne ADDIP, Jeunes Agriculteurs, FDSEA, partis politiques… défileront ensemble samedi. On n’a jamais vu ça en Ariège.”  
 
 
 
Voici maintenant, un propos du Directeur de la Fédération des Chasseurs de l’Ariège (entendu sur une vidéo  ) . Il comprend d’ailleurs une allusion  à Montagne-protection . 
Pour plus de lisibilité , j’ai numéroté les paragraphes. 
<< 
1.(...) Des espèces protégées, il y en a des centaines voire des milliers sur nos territoires; parce que d’ailleurs nous avons su les conserver au demeurant(....) 
si je ne peux pas chasser aujourd’hui pour cause de présence d’ours, d’un lynx, d’une loutre ou d’une espèce quelconque, je ne pourrais pas davantage couper du bois , labourer, élever du bétail, faire vivre ce pays, créer de l’emploi et de l’activité qui permettra aux jeunes ariégeois de préparer un avenir un petit peu plus serein que celui préparé aujoud’hui par des intégristes,[1] 
 
 
2. un groupuscule[2], qui dit d’ailleurs lui-même être fait d’une centaine d’adhérents sur son site Internet.  On sait pas, c’est peut-être beaucoup moins, je crois... pas beaucoup plus d’ailleurs;  qui sont le relais d’organisations[3] que nous connaissons bien , qui sous des aspects de... [ hésitations] travail et dans l’intérêt général de préparer à la protection de la planète et à sa survie, ces gens là nous préparent des lendemains cruels où l’homme n’aura plus sa place ou rien ne sera autorisé, où tout sera interdit. [4 ] 
 
 
3.Ce n’est pas cette société que nous voulons pas, bien sûr pour les chasseurs, mais pas davantage pour les autres.[5] 
Et je crois que tous les représentants de ces activités viendront le dire avec force, en tout cas, nous les inviterons à le faire pour qu’enfin dans ce pays, il n’y ait pas de confusion entre l’écologie qui, est une affaire merveilleuse et l’activisme écologiste la politique verte qui aujourd’hui semble vouloir prendre le pas en usant de subterfuges de mensonges quelquefois tellement beaux, tellement bien construits avec des images remarquables que j’en suis à me demander à quand  Yann Arthus-Bertrand acte 2 
 
 
4.(...) Force est de constater qu’on ne peut pas faire cohabiter le renard et la poule qu’on ne peut faire cohabiter la chèvre et le loup 
En tout cas les chasseurs ariégeois n’ont pas l’intention de jouer le rôle du chou[6] >> ( Ariègenews.com ) 
 
[1] Intégriste,  voir : 
 
[2] Groupuscule: “péjoratif, groupe qui fait de la politique.” 
Le CEA est apolitique, il ne peut donc être qualifié de groupuscule (Ce qui n’interdit pas , bien entendu,pour chaque membre, d’avoir des idées politiques et de militer éventuellement , au sein d’un parti écologiste.) 
 
[3] Le CEA n’est le subalterne d’aucun organisme. 
 
 
[4] Le CEA, lui non plus, ne saurait vouloir d’une société qui préparerait des lendemains cruels et où toutes les activités humaines seraient interdites. C’est une évidence .  Les statuts même de l’association la corroborent. 
 
 
[5] Subterfuges? On voit mal en quoi les écologistes  devraient user de subterfuges... 
 
[6] Et la devise républicaine : “Liberté, Egalité,Fraternité”qu’en fait-on ? 
 
 
Ailleurs le directeur de la Fédération, soutenu par le journaliste, déclare : 
 
<<"Nous n’attendons pas que la loi change demain déclarait 
M. Guichou, mais dans les jours qui suivent…." A bon entendeur. >> 
Mais qui représente l’Etat en Ariège, le préfet ou le directeur des chasseurs ? 
Des manifestants 
 
<<Une minorité de personnes, viennent...[hésitations] nous gonfler un peu,...On veut nous interdire le sanglier,la battue au sanglier. ça a toujours existé et ça existera toujours>> 
Non, personne ne veut interdire les battues au sanglier 
 
<<Dès qu’il va y avoir une espèce protégée, automatiquement on va nous interdire la chasse . 
Donc automatiquement, il faudrait arrêter un petit peu tout ce cirque Et je pense qu’il y a beaucoup d’élus qui feraient bien de prendre conscience du nombre qu’on est>> 
             
 
Des élus 
 
 
<<Philippe Calléja maire de Saverdun, patron départemental de l'UMP ne décolère pas, s'en prenant aux écologistes « qui doivent assumer les conséquences de leurs actes », à la justice « qui doit appliquer la loi et non la faire, en laissant travailler la ministérielle »… LaDépêche.fr 
 
 
 
Frédérique Massat et Henri Nayrou députés de l’Ariège communiquent : 
Ayant constaté avec amertume qu’une décision de justice, provoquée par une action procédurière très regrettable, pouvait remettre en cause le droit de chasse inscrit dans la Constitution et dans les traditions ariégeoises, nous comprenons la colère des chasseurs de notre département, nous les soutenons et nous leur demandons de témoigner calmement devant l’opinion publique de leur capacité et de leur volonté à participer activement à la régulation des espèces, sans recevoir des leçons de l’extérieur (...) 
 
Un autre député (chasseur ) 
au sujet du grand tétras: 
<<il a le sentiment que la population se porte plutôt bien «un prélèvement modéré est possible»Cependant si on interdit la chasse avec les chiens ou en battue comme le souhaiterait le Comité écologique Ariégeois, «c’est la forêt toute entière qui sera en danger: les sangliers, les biches, les cerfs et autres chevreuils vont pulluler et notre forêt sera en péril»>> (Ariegenews.com) 
 
En général, un sentiment serait-il celui d’un chasseur ou d’un député  ne saurait  invalider des études scientifiques. 
 
 
DES PARTIS POLITIQUES 
 
Parti Radical de Gauche  
 
Le PRG de l’Ariège tient à apporter tout son soutient aux chasseurs ariégeois suite aux derniers événements survenus et qui aboutissent purement et simplement à priver une partie de la population de ses droits. Sur quels critères est basée la décision du tribunal administratif ? Quelle est la compétence de cette juridiction pour établir la menace d’extinction d’une espèce et pas d’une autre ? Comment le Tribunal administratif sur une simple requête peut-il rendre sa décision de façon si catégorique  
_A notre sens si l’on ne consulte pas les experts cela paraît plus que difficile ! Signé: Marc Carballido  (Ariegenew.com) 
Des documents d’experts ont été , évidemment, adressés au Tribunal Administratif.  
En principe , un parti politique, de gauche comme de droite est censé  connaître les principes démocratiques sur lesquels reposent le fonctionnement de la justice. 
 
Voici maintenant le propos d’une dame qui parle en son nom.  Il résume à lui seul me semble -t-il le haut degré d’écoute, d’attention et de respect des textes précédents. 
 
«Après les éleveurs, nouveau cheval de bataille des écolos, supprimer la chasse! C’est pathétique! Il est clair que nous avons à faire à une junte écologiste qui par le biais des tribunaux veut rayer toute présence humaine dans les Pyrénées pour en faire un grand désert vert! Ça suffit! […]Pour saisir la justice il faut de l'argent, ce n'est pas seulement avec les cotisations d'une centaine d'adhérents qui permettent à cette association de mener la bataille, l'argent doit bien venir de quelque part, association écran qui cache les grosses machines «vertes», reçoit-elle des subventions? 
 
Extraordinaire cette faculté à blâmer des écologistes militants que l’on ne connaît pas !  
De leur attribuer des fonctions qu’eux-mêmes ne se connaissent pas ! 
De leur prêter d’horribles intentions qu’ils n’ont pas... 
De s’autoriser à les juger d’aussi loin,sans savoir, avec tant de conviction et de verve !  
 
L’argent : pour les membres, c’est très clair, il n’y en a pas.Pas un centime n’est versé aux membres qui sont tous bénévoles. 
Pour le fonctionnement de l’association , l’argent provient uniquement : 
-des adhésions; 
-de quelques donations; 
-des causes gagnées auprès du tribunal adminitratif. 
C’est alors la partie adverse qui est priée de verser la somme demandée à titre de  dédommagements . 
L’argent n’est pas l’ idéal des Ecologistes. 
La polémique non plus. 
 
L. BRUNEL 
 
------------------------------------------------------------------------------ 
----------------------------- 
---------------- 
--- 
 
   
 
 
 
Montagne-protection.org -Protection de la Montagne, de la Nature et de l'Homme 
 
CHASSE: 
 
3. 
 
 
4. 
Colère 
des chasseurs 
contre le CEA 
 
 
5. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
CHASSE: 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
CHASSE: 
 
3. 
 
 
4. 
Colère 
des chasseurs 
contre le CEA 
 
 
5. 
 
 
2ha 
Haut de page 
 
 
 
 
 
Agriculture  Chasse Citations Débat  Elections Faim  Forêts Moteurs Ours  Photos  Poèmes Protection nature Réflexions  Ski Wimax   
 
 
© www.montagne-protection.org