Guzet,meilleur enneigement impossible 
Ariège-Pyrénées, Montagne menacée ->Sommaire>>  
 
Projet d'extension de Guzet - Neige  (Ariège- Pyrénées)/ Projet irrecevable   >> Reportage photo  : Les Zones à Enneigement Déficitaire > 
2.2-impossibilité d’ un meilleur enneigement 
 
 
 
Protection de la montagne, de la nature et de l’homme                                                                                                                  www.montagne-protection.org 
Contact 
 
 
Bas de page 
 
 

Reportage photo:projet d'extension de Guzet-Avalanches et Zones à Enneigement déficitaire

Les ZED interdisent au projet d'extension d'obtenir un meilleur enneigement de la station (2)

 
publié le 25/7/2009 
 
 
 
 
 
 
 
 
REPORTAGE PHOTO 
Projet d’extension 
de Guzet: 
ZED et avalanches 
 
Travail réalisé 
de mai à juillet 2009 
 (Préambule: 2008) 
Photos  
2002 à 2009 
Auteur: 
Lilian Brunel   
 
 
----------- 
 
 
A-LES ZED 
ZONES à 
ENNEIGEMENT 
DEFICITAIRE 
 
1.Préambule 
Photos du 
25/12/2007: 
 
1.1 
 
1.2 
 
1.3 
 
 
2.Analyses 
( généralités ) 
 
2.1 
 
2.2 
Impossibilité  
d’un meilleur 
enneigement 
 
2.3 
 
 
2.4 
 
3. Analyses de terrain 
 
3.1 
 
3.2 
 
3.3 
 
3.4 
 
4.Complément  
Photographique 
 
4.1 
 
4.2 
 
 
4.3 
 
4.4 
 
4.5 
 
4.6 
 
 
B- AVALANCHES 
 
 
 
C- 
CONCLUSION 
(du reportage 
photo ) 
 
 
 
 
--------------- 
 
Pour en savoir 
plus : 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
.

Reportage photo (suite)Projet d'extension de Guzet:Avalanches et Zones à Enneigement Déficitaire (ZED)

Les ZED interdisent un meilleur enneigement

 
 
---------------------- 
 
Nous allons voir en effet que concernant le projet d’extension de Guzet, l’enneigement des ZED est égal ou sensiblement égal à celui de la partie inférieure du vallon de Guzet, domaine clé de la station  où se situent, outre un centre d’accueil et d’hébergement, les gares de départ des téléportés à partir desquels les skieurs accèdent au haut des pistes  du vallon. 
En fait, depuis ce point de départ,trois télésièges qui se succèdent permettent  de traverser l’intégrité de la partie “supérieure” de la station. [1] 
 
Un premier télésiège  part du centre d’accueil,monte au sommetdu Picou.Un second  descend, de l’autre côté,  au col d’Escots. Le troisième  démarre au  voisinage de ce col et transporte les skieurs  au sommet du Freychet, limite officielle du domaine actuel.[2] 
Selon le projet, de ce point culminant de la station, les skieurs , après avoir descendu la piste non officielle (et  illégale) du versant sud, pourront théoriquement descendre dans un premier vallon convoité que nous appellerons le vallon Grand A. 
La piste  prévue dans ce vallon utilisera   l’éperon Grand A.  
Une autre “piste” hypothétique dite “variante éventuelle” (shéma : flèches bleues) qui est en vérité un tronçon de piste, empruntera un talweg situé au nord de cet éperon: c’est la zone la mieux enneigée du vallon.  
Puis, les skieurs glisseront sur  un boulevard-retour  (l’équivalent d’une route  de 7 à 35 mètres de large) lequel traversera  le grand versant Est du Freychet. Ils déboucheront ainsi dans  un second vallon, le vallon Petit  b. et se retrouveront, alors, en aval du col d’Escots. Pour   revenir à ce col, un téléski    les hissera    au bas de la crête “ouest” du Freychet. Ensuite, depuis cette crête , ils descendront, en ski, sur le col.    [3] 
Du col,une piste à faible déclivité, dite ZAG, également en projet (en rose sur le shéma ), leur permettra de revenir  à la base du téléski. 
 
 
Donc, imaginons un scénario   idéal permettant de saisir l’intérêt ou le non intérêt de la zone convoitée : disons que vue de très loin (par exemple de la lune ),  la neige du nouveau secteur équipé ( vallons A et b ) semble globalement suffisante  alors qu’elle est  absente ou rare depuis quelques jours dans la partie inférieure du vallon de Guzet : du bas jusqu’à  sa partie centrale. 
Problème : en regardant de plus près, chacun pourra observer sur le terrain que si la neige est rare dans la partie inférieure du vallon de Guzet, elle l’est aussi, forcément, dans, au moins, quatre Zones à Enneigement Déficitaire spécifiques (voir photos )  
Dès lors, il y a tout simplement impossibilité pour le skieur d’accéder à d’éventuelles zones mieux enneigées. Mais aussi  de revenir, à ski, au col d’Escots.(Puisqu’il sera nécessairement confronté à diverses zones déneigées .) 
On voit ainsi que la zone convoitée n’est pas du tout en mesure de proposer un meilleur enneigement de la station; en d’autres termes de permettre de skier lorsque les zones actuellement exploitées ne le permettront plus . 
 
 
En réalité, les choses sont  plus simples et radicales à la fois. En effet, durant les années où l’enneigement devient  trop  faible, la station ferme systématiquement dès que le bas du vallon de Guzet, point de départ et de retour des skieurs, manque de neige - même si,  à l’amont, dans le vallon comme dans la partie supérieure du Freychet  la neige reste suffisante .  
 
Par conséquent, comme  les  ZED se déneigent globalement  à la même vitesse que la partie inférieure de la combe de Guzet, le secteur convoité ne permettra  absolument pas d’empêcher cette fermeture. 
 
On voit donc, là encore, que laisser supposer un meilleur enneigement  de la station , par la réalisation du projet d’extension s’avère particulièrement insidieux.  
 
Un autre raisonnement se présente à nous axé cette fois  sur l’enneigement de la zone charnière du col d’Escots. 
Zone charnière en ce sens qu’elle joue un rôle de gare d’arrivée des skieurs venant du centre de la station,  mais aussi gare de retour vers ce centre d’accueil (obligation de reprendre le télésiège qui relie le col au sommet du Picou (voir shéma ) mais encore, gare de départ vers le sommet qui la domine , celui du Freychet (autres téléportés);  
 
Or, bien souvent, en raison d’un manque de neige au niveau de cette zone charnière,  le secteur du Freychet est fermé   alors que le vallon de Guzet,  lui, reste fonctionnel. 
En fait, l’ enneigement de la zone “col d’Escots” conditionne le fonctionnement de tout le domaine skiable du Freychet: les pistes du Freychet ne sauraient fonctionner sans que ce secteur ne soit suffisamment enneigé. 
Et,nous le verrons un peu mieux, il en sera  de même pour les pistes en projet puisqu’elles sont toutes tributaires du fonctionnement de cette zone.  
 
Ceci dit, avant de rentrer dans le détail des ZED, il reste nécessaire de répondre à cette question : 
-Sur quoi nous basons-nous pour    dire que l’enneigement des ZED est globalement similaire à celui  de la partie inférieure du vallon de Guzet  ? 
Vous trouverez la réponse  à cette question, page suivante : 
 
-------------------------------- 
NOTES 
[1]La partie “inférieure” de la station étant le secteur, en retrait, de  la Trape-Prat Matau. ( Ne concerne pas  notre analyse). 
 
 
[2] limite officielle mais non officieuse: un certain nombre de skieurs  descendent la piste illégale,non officielle, du versant sud et reviennent au col en utilisant  la route  qui contourne le Freychet. 
 
 
[3]dans le cas  où le téléski serait hors service (panne, séisme,...) les skieurs devront remonter à pied une troisième piste à modeste inclinaison, dite ZAG, qui partira du col... 
Ce qui pose un   problème de sécurité ,car les skieurs sont censés  pouvoir revenir par eux-mêmes et facilement au centre d’accueil  de la station. 
 
 
Protection de la montagne, de la nature et de l’homme 
Montagne-protection.org
 
              
 
-- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- -- --  
Shéma n°1 : situation des principales Zones à Enneigement Déficitaire (ZED ) 
 
Cliquer sur le secteur considéré (ou sur son nom ) pour retrouver, dans le texte de cette page,  le nom correspondant  lorsque celui-ci est cité pour la première fois. 
Pistes en projet 
 
Flèches roses: piste dite ZAG,en projet, partant du col d’Escots et aboutissant à la base d’un téleski également en projet. 
 
Flèches rouges: piste principale en projet 
 
Flèches bleues : tronçon de piste hypothétique en projet , dite “variante éventuelle” 
Attention : ce n’est pas une piste dans le sens strict du mot: mais un tronçon de piste permettant un léger détour.(La considérer comme une piste à part entière serait source de confusions.) 
 
A noter ( important ) : 
avec ou sans variante,  la piste principale est comprise entre le  collet situé à droite  du mamelon  (début de la piste) et  la gare aval du téleski (terminus de la piste) . 
 
Cette piste est donc directement tributaire des ZED 2, 3 et 4, mais aussi de l’amont de la ZED 1, (schématisé par un pylone ), qui est aussi l’amont de la zone charnière du col d’Escots: 
les skieurs ne pouvant revenir au col (ni même en partir) si ce col ( ainsi que le bas de la piste dite “Zig”) n’est pas suffisamment enneigé.(voir shéma 2: la zone charnière du col d’Escots  ) 
 
Les ZED 
 
ZED1: occupe toute la longueur du terrain fléché de rose.Ainsi qu’une partie non représentée ici, située sur la crête du col d’Escots. (Partie amont de la zone charnière) 
 
ZED2 : occupe quasiment ,au niveau de la flèche rouge, toute la largeur du versant  shématisé par les deux lignes  noires. 
 
ZED3: occupe toute la longueur du terrain parcouru de  deux flèches rouges placés en aval du  mot.  
 
ZED4 :occupe toute la longueur de la piste non officielle ( en  blanc sur le shéma ). 
 
 
 
 
 
 
 
 
Haut de page 
Agriculture  Chasse Citations Débat  Elections Faim  Forêts  Moteurs     Ours   Photos  Poèmes  Protection nature Réflexions   Ski   Wimax                                                        
 
© www. montagne-protection .org