les médias français nous trompent-ils (Tibet, Chine) 
   
Ariège-Pyrénées,  Montagne menacée/ Accueil  >Sommaire>>Tibet -Chine :les médias français nous trompent-ils?  
www-montagne-protection.org-Protection de la montagne, de la nature et de l'homme 
Contact 
 
 
Bas de page 
 
.

Tibet, Chine : les médias français nous trompent-ils ?

 
*Texte non définitif 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
_________ 
 
7.Petite réflexion: 
Tibet, Chine : 
les médias 
français nous trompent-ils?  
 
 
 
 
 
 
 
 
Tibet  
Chine  
 
7.Petite réflexion 
Tibet, Chine 
Les médias 
français 
nous trompent -ils
 
6 
< 7
8 
 
 
 

Tibet, Chine : les médias français nous trompent-ils ?

 
 
Pour un Tibet libre ! : 
Pout un Tibet Libre ! 
 
 
 
<<(...)la Chine doit aussi gagner le respect et l’estime de la communauté internationale en bâtissant une société ouverte et harmonieuse, fondée sur les principes de la transparence, de la liberté et de la primauté du droit. >> 
Dalaï Lama 
 
<<En 1974, à la suite de graves discussions avec mon cabinet, le Kashag, de même qu’avec le président et le vice-président de l’Assemblée des députés du peuple tibétain, nous avons décidé de trouver une voie médiane visant à ne pas séparer le Tibet de la Chine, mais à favoriser le développement pacifique du Tibet.>> 
Dalaï-Lama 
 
 
Les médias français nous trompent-ils ? Bien sûr qu’ils nous trompent. Ils nous trompent en général sur certaines affaires en particulier. Telles certaines qui concernent la montagne. (nous en dirons “un” mot.) Ils nous trompent et ils se trompent. C’ est un fait.  
Mais ils nous trompent beaucoup moins sur des affaires largement médiatisées, telles celle du Tibet, où les droits de l’homme les plus élémentaires sont  bafoués. 
 
Depuis un certain temps, les journalistes de TF1, France 2, France 3,... montrent de façon suffisamment claire à mon sens que le Tibet est particulièrement mis à mal par une colonisation Chinoise. 
Récemment, à Paris, sur le passage de la flamme olympique,deux Tibétaines ayant passé plus de dix ans en prison (avec maladies et pieds gelés,...) manifestaient leur colère. L'une d'elles criait : 
<<Je ne pourrais jamais oublier les tortures endurées !...>> 
 
Par ailleurs, on trouve assez aisément sur Internet des extraits d'émissions suffisamment parlantes. Ainsi, une vidéo montre cinq policiers chinois matraquant un moine Tibétain  mis à terre. 
Sur une autre, on découvre des Chinois présentant de graves séquelles de torture: 
la journaliste explique qu'ils ont été torturés, sous l'ordre de dirigeants Chinois, pour avoir pratiqué une méthode pacifique de bien-être (le falun gong) devenue trop populaire car portant ombrage au parti communiste.  
Torturés  mais pas seulement : 
<<Les enquêteurs internationaux pensent aujourd'hui que les pratiquants de falungong emprisonnés servent de réservoir vivant d'organes pour un vaste trafic de transplatations >>* 
La journaliste précise également: 
<<Cette répression commencée en 1999 a brisé des centaines de milliers de familles et causé des milliers de morts.>>[1]  
 
Certes , on peut toujours douter de telles déclarations, lesquelles si elles étaient fausses devraient logiquement occasionner de gros ennuis juridiques  à leurs auteurs. 
Mais ce type de témoignages foisonne. 
Et on le sait: plus des témoignages concordent, plus la probabilité de leur pertinence est grande. 
A l'inverse, il est beaucoup plus difficile de trouver sur Internet des témoignages dénonçant des horreurs similaires et qui serait le fait de Tibétains. 
Ou même de simples vidéos  où l'on verrait, par exemple, cinq moines Tibétains matraquer un policier chinois... 
(Oui, je sais, l'une d'elles montre  un Tibétain qui s'en prend violemment à un policier Chinois: geste condamnable,certes; mais il est me semble-t-il, un geste de désespérance  qui confirme la triste réalité. ) 
 
En France, aujourd'hui même,alors que les exactions sont censés se poursuivre en Chine comme au Tibet, il se trouve qu'un nombre relativement impressionnant d'honnêtes gens de tous bords (de gauche, de droite, Chinois ou  Français,...) paraissent nier tant les problèmes Chinois que  la cause Tibétaine: à les croire , toute mise à l'index de responsables Chinois correspond à du pur racisme... Ou encore à une méconnaissance profonde de la Chine et du Tibet. Le Dalaï Lama lui-même [prix Nobel de la Paix] n'est qu'un vil agitateur  
Soit. 
Dans ce cas, plutôt que de palabrer dans le vide,  qu'ils veuillent bien prendre la place des journalistes français; qu'ils veuillent bien nous montrer combien tout est parfait dans le meilleur des monde. Au Tibet comme en Chine. 
Qu'ils veuillent bien  nous indiquer, à l'aide de vidéos suffisamment parlantes, en quoi les reportages des médias Français sont  indignes d'être pris en considération. 
Nous visionnerons ces nouvelles vidéos et nous les diffuserons sur Internet. 
 
En réalité, même s'ils  parvenaient à réaliser des reportages apparemment contradictoires, il resterait un problème de taille à résoudre: 
pourquoi leurs vidéos et leurs informations deviendraient-elles soudainement plus crédibles que celles de spécialistes de l'information, notoirement reconnus ?... 
Comment donc de nouvelles informations ou encore des analyses de grands intellectuels, pourraient -elles parvenir à discréditer le matraquage de Tibétains par des policiers chinois ?  Ou encore l'évidente colonisation regrettable de la Chine par le Tibet. 
 
Les Tibétains ne sont certainement pas tous des agneaux; le génocide ne se solde peut-être pas par autant de morts.  
Mais croyez-vous vraiment que toutes les accusations des Tibétains aient été imaginées ? 
En voici une liste non exhaustive :  
 
-arrestations violentes (matraquages,...);  
 
-emprisonnements très arbitraires; 
 
- tortures; morts de tortures et/ou de coups et/ou de tirs de balle ;[2]  
 
- morts de famine (politique agricole chinoise); 
 
-jugements expéditifs; 
 
- fusillés;  
 
- implantation de nouvelles villes (chinoises); 
 
- destruction d'un grand nombre de temples 
(même si certains plus touristiques ont été 
reconstruits); 
 
- discrimination ( double solde par exemple, 
des fonctionnaires chinois); 
 
- déculturisation (dans les écoles: cours donnés en chinois,...); 
 
- dénatalisation forcée (stérilisation des Tibétains,...).[3]  
 
- atteintes à la liberté d'expression ; 
 
- sédentarisation forcée des nomades; 
 
- harcèlement moral (propagande idéologique chinoise ); 
 
- Tibétains contraints de s'exiler[4] . 
 
Mais aussi: 
 
- déforestation intensive; 
 
- destruction d'espèces menacées; 
 
-   ... 
 
Mais encore, celles-ci plus fraîches et allant dans le sens des premières: 
 
- chômage accru des Tibétains; 
- surexploitation des ressources minières; 
- intensification de la sédentarisation; 
- dissimulation de la vérité; 
- arrestations massives; 
Etc.  
( Autre liste,non exhausive,  en bas de page [5]   
 
 
En clair : il est bien de tout remettre en cause, y compris des documentaires télévisés. Mais jusqu'à un certain point seulement, au delà duquel , on court le gros risque,  de se décrédibiliser soi-même en profondeur : car à trop nier des informations suffisamment parlantes en elles-mêmes, c'est la réalité elle-même qui est niée. 
Une réalité particulièrement douloureuse pour certains. Et d'autant plus intolérable si certains s'autorisent à la nier, ou à la minimiser. 
 
Minimiser à l'excès comme nier l'Evidence c'est peut-être vouloir manifester de son sens profond de la vérité, mais c'est avant tout courir le risque d'endormir -dangereusement - les consciences. 
Car l'essentiel est bien de reconnaître des faits allant à l'encontre de valeurs dites universelles. 
Et d'agir en conséquence : pacifiquement  mais clairement.* 
 
 
 
 
 
Heureusement, de droite comme de gauche, partout la désapprobation monte en faveur des droits de l'homme et de la cause Tibétaine. Une pétition a recueilli 1,6 million de signatures. 
 
Questionné sur le boycott éventuel des Jeux Olympiques , Monsieur Nicolas Sarkozy, président de la République a même dit:<< Il faut que les choses bougent>> 
Bravo! Bougeons-les ! 
 
 
Lilian BRUNEL 
-------------------- 
 
*Les voix qui s'opposent à une manifestation pacifique sous couvert de faits historiques , d'images à soigner, et de raisonnements tous styles mettant en opposition religion et politique, morale et économie ou encore progrès et liberté, rentrent parfaitement , à mon sens, dans cette analyse.  
Certes, l'expression "Tibet Libre" est dérangeante. Mais, c'est bien en partie pour cela qu'elle est répétée à l'envie (784 000 fois sur Altavista ). Elle se réfère à différents sens et notamment à la liberté pour chacun d'exister tout en étant respecté de tous. 
Quitte ensuite, au peuple Tibétain - et à lui avant tout - d' en préciser le sens géo-politique. 
 
 
 
--------------------- 

AUTRES ACCUSATIONS

 

Informations issues d'un article récent de Matthieu Ricard -Moine bouddhiste traducteur du Dalaï Lama

 
 
Dans son article, Matthieu Ricard met clairement en cause la colonisation actuelle et la "répression" actuelle d'origines chinoises : 
 
-chômage accru des Tibétains, pénalisés depuis 2007 par l'afflux de travailleurs chinois arrivant par le train qui relie désormais la Chine au Tibet. 
 
-intensification de la sédentarisation forcée des nomades obligés  à habiter des maisons achetées à crédit, ce qui les endette pour des dizaines d'années ;  
 
-surexploitation des ressources minières du Tibet, effectuée presque exclusivement par des immigrants chinois ;  
 
-renforcement récent des séances obligatoires de « rééducation patriotique » dans les monastères. 
 
-A partir du 16 mars[2008], des arrestations systématiques ont également été opérées, rue par rue, maison par maison, et on estime leur nombre à 2 000 ou 3 000 dans la seule ville de Lhassa. 
-le 2 avril, dans la ville de Kartzè, une sous-préfecture de l'est du « grand Tibet », la police a investi par la force le monastère de Tongkhor, a détruit et piétiné des photos du dalaï-lama, puis ordonné aux moines de le dénoncer publiquement. Comme ils refusaient, un vieux moine de 74 ans et un laïque ont été arrêtés.(...)  
-[Dissimulation de la vérité] :Interrogé peu après par le département cantonais de Radio Free Asia, un officiel a pourtant déclaré: «Qui a dit qu'il y avait des troubles? Qui a dit que les moines avaient quitté leur monastère ? Ce sont des mensonges. Tout va bien.» 
-[Atteinte à la Liberté de se déplacer] Pour la première fois depuis des années, pas un seul Tibétain n'a réussi depuis le 15 mars à se réfugier au Népal, alors que d'ordinaire, il en arrive plus d'une centaine chaque mois. 
-[Calomnies] : Face à tout cela, le gouvernement chinois n'a opposé qu'un seul type de déclaration : la dénonciation d'« une conspiration politique manigancée par le dalaï-lama et sa clique pour diviser la mère patrie et saboter la vie paisible et harmonieuse dont toutes les ethnies jouissent au Tibet ».  
 
-[Attaques verbales  envers le Dalaï Lama] : 
Le 29 mars - (...) les dirigeants chinois continuaient à le traiter de « serpent déguisé en moine qui ne cherche qu'à diviser la mère patrie » . 
--------------------------- 
Lire également: 
 
 
 
 
----------------------------- 
 
 
[1]  Voir cette vidéo : la vérité en Chine 
 
[2] 
 
 
[3] 
Dénatalisation forcée: 
 
<< Les nouvelles les plus alarmantes sont peut être celles qui décrivent les campagnes éclair des équipes mobiles de planification familiale qui vont dans des villages isolés du Tibet et avortent, stérilisent pratiquement toutes les femmes en âge de procréer, sans tenir compte du nombre d’enfants, de l’âge ou de l’état de santé. Ces opérations chirurgicales sont faites dans des conditions hygiéniques inexistantes. Un tibétain témoigna que, dans son village, à Nyemo, pendant l’été 1996, des centaines de jeunes femmes tibétaines furent convoquées de force pour être stérilisées. En un jour, l’équipe ambulante stérilisa 300 femmes. Ces femmes saignaient comme des animaux et beaucoup ne pouvaient presque plus marcher. De plus, ajouta t’il, ces femmes devaient payer le coût de l’opération. Les femmes nomades, comme les femmes sédentaires, sont victimes de ces méthodes traumatisantes. >>  
 
Jacques Peret 
 
 
[4] Environ 200 000 Tibétains vivraient en exil: croyez-vous que ce soit pour le plaisir de faire du tourisme ? 
 
----------------------------- 
Un site à connaître pour: 
----------------------------- 
*Manifester pacifiquement bien entendu,mais aussi en évitant une mise  à l'index généralisée des Chinois: les violations des droits de l'homme sont toujours le fait d'une large minorité et non d'une majorité. 
 
 
ll ne s'agit pas de s'en prendre aux Chinois ou  à la Chine mais de  manifester notre soutien à la cause Tibétaine , de façon à ce que les revendications légitimes du peuple Tibétain  soient entendues des dirigeants Chinois. 
Par là même de prendre clairement position en faveur des droits de l'homme.  
Les Jeux Olympiques sont une occasion idéale d'oeuvrer en ce sens .   
 
 
 
Tibet Libre 
7.Réflexion: 
Tibet, Chine, 
Les Médias 
Français 
nous trompent-ils ? 
 
6< 7 >8 
 
 
 
 
montagne-protection.org 
Dossier réalisé par L. Brunel 
 
 
Retour haut de page 
 
 
 
 
© www. montagne-protection.org