Ariège-Pyrénées,  Montagne menacée/ Accueil  >>Sommaire du site >> 
citations philosophiques >>petites réflexions sommaire> petites réflexions p.1b 
 
 
GRANDES PHRASES ET PETITES REFLEXIONS/   
 
www-montagne-protection.org 
 Contact 
 
 
Bas de page 
 
     
 
A  
 
comme   
Aragon, Aristote, Alain, 
 
 
 
 
 
       
           
p.6 
 
 
 
 
 
 
p.10 
 
_____________ 
B  
comme Belles phrases 
p.1 
 
 
_____________ 
 
C  
comme coups de coeur 
(Petites réflexions ) 
 
 
 
Petites réflexions 1b 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
_____________ 
 
D  
comme D’or 
est le silence 
 
 
 
 
_____________ 
 
E  
comme Elections ,Ecologie,Enjeux, 
 
 
 
 
 
 
_______________    
 
 
 
 
 
  
 
Petites réflexions coups de coeur -P.1b- 
 
 
 
1b 
abeilles 
orage 
Internet 
 
 
.

Petites réflexions, coups de coeur...(En avant-propos)

Sélection très sélective de petites réflexions 
(Auteur de ces réflexions : Lilian Brunel
 
Elles  ne reflètent pas nécessairement le fond réel de  mon analyse, mais s’en approchent .  
 
(Cette page n’engage en rien la responsabilité du Comité Ecologique Ariégeois. ) 
 
orage, abeilles, mots, Internet 
__________________ 
 
 
----------------------------  
Création d’un site Internet  ? (A but non matérialiste. )(dif.7/8//07) 
 
Version pessimiste: 
créer un site Internet c’est larguer une bouteille à la mer ouverte par des inconnus (parfois illustres) qui bien loin de s’enquérir du message, ni encore moins d’y répondre, s’empressent  de récupérer le bouchon (idées attractives, photos,...) et de rejeter tout le reste. 
 
Version optimiste:  
créer un site Internet, c’est apprendre qu’il est possible de tout dire, (ou presque),  sans jamais recevoir la moindre critique de  ceux qui ailleurs vous aurez allègrement fustigé .  
Dès lors, pourquoi s’en priver ? 
 
Version utopique: 
créer un site Internet , c’est agir à l’instar d’une goutte d’eau  qui, du haut de son nuage,  se propose de plonger dans l’océan lui-même de façon à  sauver les poissons du réchauffement climatique... 
 
---------------------------- 
Montagne, orage, abeilles, soucis;mots et réalité.  
(dif.12/9//07) * (revu le 24/1/2010) 
abeilles: il s’agit ici  de grésillements électriques bien connus des ascensionnistes et des marins.  A fuir le plus possible, car ils indiquent une atmosphère très chargée en électricité statique avec  risque non négligeable de mourir foudroyé. La sonorité de ces grésillements rappelle vaguement celle émise par un essaim d’abeilles. D’où leur nom. 
-------- 
Ce jour là, il bruine; l’orage gronde. Je suis sous la tente. Soudain, à l’extérieur, tout près de la toile : un bzz se fait entendre... Puis, à nouveau, un autre bzz... 
 
-Ouh là ! Qu’est-ce ?... Les abeilles ?... 
J’en suis très étonné :  je ne suis pas sur une crête, ni même sur une éminence. L’orage, lui-même, est peu violent.  
Et je n’agite pas le piolet au dessus de ma tête, comme je m’y suis candidement “amusé” certaines fois (ce qui est particulièrement déconseillé) pour mieux percevoir le phénomène... 
Heureusement, l’orage ne dure guère. Les nuages se dissipent. Je sors de la tente. 
Mais j’entends à nouveau les abeilles !...Ou plutôt une seule abeille, car je la vois,cette fois : une vraie abeille qui volette ! Innocente et rassurante abeille... 
 
Moralité: se méfier des apparences et de sa propre imagination. 
Bien souvent, les soucis naissent  d’abeilles de la vie non réellement identifiées. Lesquelles sont loin de toujours signifier le risque de mourir foudroyé. 
 
Se méfier également des mots eux-mêmes, notamment lorsqu’ils ne collent pas vraiment à la réalité. 
(Un grésillement électrique n’est pas une abeille et sa sonorité n’est pas  vraiment similaire au bourdonnement d’une abeille.) 
Et à trop prêter aux mots des sens détournés, c’est la réalité elle-même qui en est,parfois, bêtement, ignorée. 
 
---------------------------- 
 
Internet 
 
Internet ?  Une nouvelle possibilité de fuir la réalité... Sous prétexte éventuel de lui courir après. 
 
Un lieu idéal tout de même pour ceux qui , sans lui, étaient réduits au silence. 
Où le pluralisme n’est plus un vain mot  
Où l’on peut s’autoriser à tutoyer la bêtise sous toutes ses formes. Sans avoir de compte à rendre à quiconque. 
Et où les grands médias eux-mêmes sont désormais incités à prendre en considération l’existence de tout ce que le grand public pourrait dénicher par lui-même... 
Internet est la pire ou meilleure des choses, oui. 
Mais il pourrait devenir un outil humaniste redoutablement positif. 
 
 
---------------------------- 
 
 
 
 
 
 
 
___  
___________ 
________________________ 
 
 
 
 
 
 
1b 
abeilles 
orage 
Internet 
 
 
 
 
 
 
---------------------------------------------------------------------- 
 
montagne-protection.org 
 
 
Signes 
 
 
 
 
 
 
 
Haut de page 
© www. montagne-protection.org